actualités

7e étape de la Vuelta : Guillaume Martin endosse le maillot de meilleur grimpeur

avec casque Ekoï AR15 et lunettes Ekoï PersoEvo10

Ce n’était pas forcément prévu aujourd’hui mais il y a eu un mouvement de course au pied de la 1ère ascension du jour. J’ai donc pu intégrer l’échappée et prendre des points au classement de la montagne. J’ai fais pas mal d’efforts et j’ai essayé de terminer au mieux. Bien sûr le maillot de meilleur grimpeur, on va tout faire pour le garder !" Au cours d’une étape complètement débridée et riche en rebondissements, la formation Cofidis s’est une nouvelle fois illustrée. Quatre coureurs de l’équipe ont en effet intégré l’échappée. Guillaume Martin, 5e de l’étape, endosse le maillot de meilleur grimpeur, une belle récompense pour toute l’équipe. Pierre-Luc Périchon et Victor Lafay ont été les premiers à intégrer l'échappée après une heure de course. Puis, José Herrada et Guillaume Martin, au sein d’un groupe de poursuivants, ont fini par faire la jonction dans l’ascension du Puerto de Orduna. Les coureurs avaient à gravir à deux reprises ce col de 1ère catégorie et Guillaume Martin était 2e à chaque fois en haut du col. Résultat : le Normand a empoché des points précieux au classement de la montagne, suffisant pour en prendre la tête. -Guillaume est parti en tête de course avec quatre autres coureurs – Valverde, Woods, Peters et Fraile – tous déjà vainqueurs d’une étape sur un grand Tour. Le Normand a attaqué à plusieurs reprises avant de finir à la 5e place. Pour la troisième fois consécutive sur cette Vuelta, il termine ainsi dans le ‘top 10’. À l’arrivée, Guillaume Martin a pu endosser le maillot à pois de meilleur grimpeur, son premier maillot distinctif sur un grand Tour. Une belle récompense aussi pour l’incroyable travail collectif fournis par ses équipiers. Désormais, tous vont s’atteler à ‘défendre’ ce maillot sur les routes de la Vuelta. Guillaume Martin "Je me suis fais plaisir et je me suis fait mal aussi ! Sur cette Vuelta, on assiste à des courses débridées. Je pense que c’est sympa à regarder à la télévision et c’est sympa d’en être l’acteur aussi. Je cours vraiment libéré et ça fait trois étapes consécutives que je me retrouve dans l’échappée.
Lire la suite

Tim Wellens remporte la 5e étape de la Vuelta

Avec lunettes Ekoï Premium 70

Tim Wellens a décroché une belle victoire d’étape sur le Tour d’Espagne, devançant Guillaume Martin et Thymen Arensman au terme d’un sprint à trois. Le Belge de Lotto Soudal endosse également le maillot du leader du classement de la montagne. Les trois hommes, seuls rescapés de l’échappée du jour, se sont disputé la victoire dans les rues de Sabiñanigo. « Dès le départ de la Vuelta, l’ambition de l’équipe était de remporter une étape », explique le très offensif Tim Wellens, qui a déjà passé trois jours dans l’échappée dans ce Tour d’Espagne. « C’est vraiment bien que l’objectif soit atteint si tôt dans la course, on va pouvoir aborder les deux prochaines semaines sans le moindre stress. J’avais déjà l’échappée en tête ce matin. Le départ était très difficile, on a roulé à bloc pendant deux heures. J’ai finalement eu la chance de me retrouver dans le groupe de tête. La collaboration n’était pas facile car nous avions avec nous deux coureurs bien classés au général. Nous sommes alors partis à trois et l’entente était bien meilleure. Nous avions tous le même niveau mais j’ai finalement pu faire la différence sur les gros pourcentages juste avant l’arrivée. »​​​​​​​ Tim Wellens, vainqueur de plusieurs courses par étapes, compte déjà deux étapes du Giro à son palmarès mais il s’agit ici de son premier succès dans la Vuelta. Après une campagne difficile sur les classiques, Tim Wellens a tenu à prendre part à la Vuelta pour terminer sur une bonne note cette saison 2020 si courte et si particulière. « J’ai connu une période difficile après ma chute juste avant le départ du Tour de France. Je suis revenu à la compétition au Tour du Luxembourg mais il m’a fallu beaucoup de temps avant de retrouver de bonnes sensations. J’avais quelques craintes en arrivant au départ de la Vuelta et je suis donc super content de cette victoire d’étape », explique Tim Wellens.
Lire la suite

Guillaume Martin termine 2e de la 5e étape de la Vuelta

Avec Casque Ekoï Corsa Evo et Lunettes Ekoï Perso Evo 10

Le leader de Cofidis a réalisé un sacré numéro en disputant la victoire finale à Tim Wellens à Sabiñánigo. En terminant 2e, Guillaume Martin réussit la plus belle prestation de Cofidis sur une étape d’un grand Tour cette saison. Désigné plus combatif du jour, il promet d’être de nouveau d’attaque lors de la 2e semaine.
Lire la suite

Grand Prix de l'Escaut : Nouvelle victoire de Caleb EWAN

Avec Lunettes PREMIUM 80

Le coureur de la Lotto Soudal Cycling Team s'impose sur la 108ème édition du Grand Prix de l'Escaut.Petite anecdote, cette épreuve est le championnat du monde non officiel réservé aux sprinteurs.Première participation et première victoire sur cette classique pour l'Australien
Lire la suite

Flèche Brabançonne : Benoît Cosnefroy 3e

Avec casque Ekoï AR14

Benoît Cosnefroy, après être passé juste à côté de la victoire sur La Flèche Wallonne il y a une semaine, le coureur de l'équipe AG2R La Mondiale, qui roulait avec un casque Ekoï AR14, a terminé troisième et monte donc sur le podium lors de la lèche Brabançonne. Benoît a été battu au sprint par Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) et Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix). BENOIT COSNEFROY : « J’ai tenté » « Face à Julian et Mathieu, je n’avais pas beaucoup de solutions. J’ai essayé de lancer le sprint le premier tirer mon épingle du jeu mais je savais que ce serait compliqué pour moi. J’ai tenté.Il était important pour moi que nous arrivions tous les trois ensemble si je voulais monter sur le podium. Si le groupe derrière nous revenait, cela aurait été plus compliqué. Et je préfère être sur la boite que finir cinquième. »
Lire la suite

Giro d'Italia étape 4 : 4e et 5e place pour les athlètes Ekoï

Avec casques et lunettes Ekoï

Andrea Vendrame de l'équipe AG2R La Mondiale et Elia Viviani de l'équipe Cofidis ont pris respectivement la 4e et 5e place d’un sprint très disputé ce mardi, le premier de ce Giro. Les coureurs d'AG2R La Mondiale et Cofidis ne se sont pas ménagés et ont tout donné. La prochaine occasion de briller au sprint aura lieu vendredi prochain, à Brindisi.
Lire la suite

Cinq podiums pour l'équipe KMC Orbea à Nove Mesto

Avec Textile Ekoï, casque Corsa Light et lunettes Premium 70

Deux manches de la Coupe du monde, soit quatre épreuves, se sont déroulées sur le site de Nove Mesto. L’équipe KMC Orbea repart avec cinq podiums : Milan Vader : 3e et 2e du XCO. Thomas Litscher : 2e du deuxième XCC). Victor Koretzky : 2e du premier XCC et 4e du deuxième XCO. L'équipe remporte les deux étapes par équipes.  Milan Vader : « Une semaine incroyable » « Avant de venir ici, je savais que les sensations étaient bonnes. Mais avec le peu de confrontation internationale, il était difficile de se projeter. Forcément, je repars plus que satisfait avec mes deux premiers podiums en Coupe du Monde. Je vois que la victoire se rapproche et c’est vraiment motivant pour la suite. Globalement, nous avons vécu une semaine incroyable à vivre tous ensemble avec l’équipe. Tout le monde a fait un travail énorme pour que nous soyons dans les meilleures conditions et cela se ressent forcément sur le vélo. » Victor Koretzky : « Un niveau très dense » « J’ai parfaitement débuté ma semaine avec la deuxième place sur le XCC. Même si j’ai eu quelques problèmes ensuite sur le XCO, j’ai réussi à revenir dans le jeu pour les deux dernières épreuves de la saison. Aujourd’hui avec Milan, nous avons vraiment fait une belle course, en prenant nos responsabilités. En temps, je n’ai jamais été aussi proche de la victoire. On a pu voir cette semaine que le niveau était très dense. Je pense que désormais, dix coureurs peuvent remporter une Coupe du Monde. J’ai hâte d’être à la suite. » Thomas Litscher : « Une belle dynamique » «Même si des problèmes de dos m’ont empêché de m’exprimer correctement aujourd’hui, je suis plutôt satisfait de ma semaine avec notamment un podium. L’ambiance générale dans l’équipe est excellente et cela pousse à se faire encore plus mal sur le vélo. Désormais, place au Championnat du Monde en Autriche où j’ai le sentiment qu tout est possible. » Pierre Lebreton « On tourne autour de la victoire » « On termine une bonne semaine. Nous avons vécu un enchaînement inédit qu’il ne fallait pas louper. On s’en sort très bien, on tourne autour de la victoire individuelle. Nos victoires collectives ne sont pas anodines et reflètent l’état d’esprit qui règne actuellement chez nous. On récolte les fruits de notre travail, je suis très satisfait. Aujourd’hui, tout est possible et nous avançons vers les Championnats du Monde avec confiance et humilité. »
Lire la suite

Dan McLay s'impose sur la 5e étape du tour du Portugal

Avec textile Ekoï et lunettes Ekoï Premium 70

Dan McLay est allé conquérir au Portugal la 11evictoire de l’équipe Arkéa-Samsic, acquise au terme d’un sprint que lui a emmené de toute beauté, Christophe Noppe. Mais le travail en amont avait été parfait de la part de tous les coureurs engagés sur cette épreuve. Dan McLay « Nous avions Anthony au sein de l’échappée du jour ce qui nous a donné une certaine forme de quiétude. La petite pointe de stress est venue du vent qui a un moment donné soufflait de côté, mais au final cela n’a pas changé beaucoup la donne. Toute l’équipe m’a bien protégé et je n’ai eu que cent-vingt cinq mètres à faire seul ! La victoire revient vraiment autant à l’équipe autant qu’à moi. Cette année était un peu spécial, car c’était la première saison depuis mes débuts professionnels que je n’avais pas remporté de course. Je ne veux dissocier personne de ce succès, Romain Le Roux et Alan Riou ont roulé pour moi au cours de l’étape, Matis en a fait de même dans le final. Bram m’a aussi bien protégé aux abords de la ligne d’arrivée, et Christophe a fait les 500 derniers mètres de course de manière incroyable. Il nous reste maintenant encore deux étapes qui peuvent favoriser une arrivée au sprint sur ce Tour du Portugal 2020 ».
Lire la suite

Flèche Wallonne : Benoît Cosnefroy deuxième

avec casque Ekoï AR14

BENOIT COSNEFROY : « Cela représente beaucoup » "Cette course était mon objectif en début de saison avec son arrivée où tout le monde se donne à 100% . Deuxième sur une classique, cela représente beaucoup. L’année a été chamboulée et ce n’était pas une certitude d’y arriver en forme. Après le Tour de France, je suis resté sous pression et je me suis entretenu. Toute l’équipe a été concentrée autour de moi durant toute la course. C'était dingue. On a pris nos responsabilités. Dans le dernier mur, Alexis Vuillermoz a fait le travail pour me placer. Ensuite, j’ai tout donné et j’ai géré ma montée à l’avant pour maitriser mon effort."
Lire la suite

Warren Barguil : 4e au sommet du Mur de Huy

Avec textile Ekoï et lunettes Ekoï Premium 80

4e au sommet du Mur de Huy, Warren Barguil signe sa meilleure performance sur le premier volet des classiques Ardennaises, la Flèche Wallonne. Warren Barguil « J’ai voulu attaquer lors de la dernière ascension du Mur de Huy à quelques centaines de mètres de l’arrivée, mais je me suis fait serrer dans le caniveau par un autre concurrent. Malgré tout mon but était d’arriver au sommet sans regret ! Je n’ai pas suivi lorsque le rythme s’est accéléré de nouveau. J’y suis en fait allé en deux temps, et je passe Michal Kwiatowski et Dan Martin juste avant la ligne d’arrivée. Il y a néanmoins un peu de frustration de louper le podium, de si peu, quand même »
Lire la suite

Milan Vader de nouveau champion du Pays-Bas

Avec textile Ekoï, Lunettes Ekoï Premium 70 et casque Ekoï AR14

C'est le doublé pour Milan Vader qui remporte un nouveau titre de Champion du Pays-Bas.
Lire la suite

Nacer Bouhanni remporte au sprint Paris-Chauny

Avec textile Ekoï Arkea Samsic et Lunettes Ekoï Premium 70

Nacer Bouhanni a signé aujourd’hui la 10e victoire de l’équipe Arkéa-Samsic, sa 4e à titre personnel en dominant largement le sprint sur Paris-Chauny. Il remporte également le classement final de la Coupe de France. Nacer Bouhanni « Cette édition 2020 de Paris-Chauny, c’était une course de flahute avec de la pluie, du vent, et finalement, cela a roulé très vite toute la journée et j’ai été parfaitement aidé par tous mes coéquipiers tout au long de la course. Ce n’était pas prévu que j’anticipe dans le dernier virage. Donavan Grondin a tenu la barre jusqu’au dernier kilomètre avec Thomas Boudat, et dans l’ultime virage, à l’instinct, je lance mon sprint. Je suis sorti de là avec plusieurs vélos d’avance, et je parviens à la conserver avec l’aide de Thomas qui avait fait aussi une cassure. Je veux maintenant bien figurer sur Paris-Tours, le Grand Prix de l’Escaut et la Panne, course qui me restent à disputer avant la fin de saison. Je remporte aussi le classement général de la Coupe de France, c’est toujours une victoire qui compte et c’est bien également pour l’équipe Arkéa-Samsic ».
Lire la suite

Victoire de Dorian Godon sur le Paris-Camembert

avec casque Ekoï AR15

DORIAN GODON : « Heureux de lever les bras » « Après deux victoires en prologue (Boucles de la Mayenne 2018-2019), je suis heureux de lever les bras pour la première fois chez les professionnels. Je me sentais bien depuis quelques semaines, mais que ce soit lors du Tour du Poitou-Charentes ou au Grand Prix d’Isbergues, les parcours n’étaient pas assez sélectifs pour faire la décision et éviter un sprint massif. Aujourd’hui, c’était une belle partie de manivelles qui a commencé à cinquante kilomètres de l’arrivée pour rejoindre l’échappée. A dix kilomètres de l’arrivée dans la dernière difficulté, nous avons réussi à nous isoler à deux. Et je ne me suis jamais soucié du peloton. Cette victoire fait du bien au moral avant de découvrir la Flèche Wallonne (30 septembre) et Liège-Bastogne-Liège (4 octobre). »
Lire la suite

Nacer Bouhanni leader de la Coupe de France 2020

Avec textile Ekoï Arkea Samsic et Lunettes Ekoï Premium 70

3e de Paris-Camembert, Nacer Bouhanni remporte le sprint du peloton, et devient leader de la Coupe de France 2020. Nacer Bouhanni « Tout le monde a bien travaillé au sein de l’équipe, Kévin attaque dans l’ultime bosse pour tenter de revenir sur les échappées, et il se retrouve, alors, malheureusement en chasse-patate. Pour ne rien arranger Romain Hardy crève dans le final ce qui nous a enlevé encore un coureur pour rouler. Kévin se fait reprendre à trois kilomètres de la ligne, Anthony a fait son maximum au sein du groupe auquel on appartenait afin de réaliser la jonction avec les échappés. Lorsque nous rentrons sur Kevin, il reste encore deux coureurs devant nous, et je gagne le sprint du peloton. On vient mourir à huit secondes seulement des deux premiers. » Arnaud Gerard, Directeur-sportif de l’équipe Arkea-Samsic « Trois coureurs sont partis en échappée, et quatre sont ressortis ensuite, deux au final ont résisté jusqu’à l’arrivée. Kevin lui a essayé de faire le jump dans la dernière bosse. La crevaison de Romain Hardy nous a coûté, puisqu’elle survient à dix kilomètres de l’arrivée. Il nous manque huit secondes pour arriver au sprint, et si l’équipe dispose de Romain on pouvait y parvenir. Nacer termine 3e, gagne le sprint du peloton et devient leader de la Coupe de France 2020. Nacer termine sur le podium mais il faut souligner le bon comportement collectif de toute l’équipe »
Lire la suite

Premier titre national pour Lotte Kopecky

Avec lunettes Ekoï Premium 70

Lotte Kopecky a décroché le titre de championne de Belgique sur route pour la première fois de sa carrière. Après 131 kilomètres de course dans la région d’Anzegem, elle a devancé au sprint Jolien D’Hoore et Shari Bossuyt. Kopecky succède donc à sa coéquipière Jesse Vandenbulcke. A côté de ce titre sur route, la coureuse de 24 ans est également l’actuelle championne nationale de contre-la-montre.  Lotte Kopecky « Cela fait longtemps que je cours après ce titre national. Cette victoire me fait donc énormément plaisir. C’était vraiment une belle performance d’équipe aujourd’hui. Mes coéquipières ont pris les choses en main dès le départ. Elles ont durci la course et elles ont neutralisé beaucoup d’attaques. Après tout ce travail, je me devais de conclure. » « Je n’ai pas eu peur d’attaquer assez tôt. Au final, ça s’est avéré payant. J’ai pu rendre la course plus difficile pour Jolien et ça a eu un impact sur elle dans le sprint. A un moment donné, le peloton était très proche et j’ai tenté de la surprendre en attaquant dans le Tiegemberg. Elle n’a pas vraiment apprécié, mais on a su maintenir l’allure. » « Quand Shari nous a rejointes dans les derniers kilomètres, j’ai vite senti qu’elle allait se satisfaire de la troisième place. J’ai lancé mon sprint à 200 mètres de la ligne d’arrivée. J’ai un peu paniqué au moment de changer de vitesse mais ça n’a pas causé trop de problèmes, heureusement. Jolien était juste à côté de moi et je savais qu’il fallait y aller à fond jusqu’à la fin. » « J’ai levé les bras parce que je sentais que j’avais gagné. Quand Jolien a fait de même, j’ai commencé à avoir des doutes. On a alors dû attendre un long moment avant de recevoir la confirmation officielle. Les minutes semblaient durer une éternité. Le soulagement était grand quand ils ont annoncé que j’avais gagné. Après ma victoire d’étape au Giro Rosa la semaine passée, voici un autre très beau succès. Je suis sur une bonne lancée. »
Lire la suite

Nacer Bouhanni remporte le Grand Prix d'Isbergues

Avec textile Ekoï et lunettes Ekoï Premium 70

Nacer Bouhanni remporte dans le Nord son 3e succès, le 9e depuis le début de saison pour l’équipe Arkéa-Samsic. Nacer Bouhanni « La course a été très rapide dès le départ, mais l’équipe a contrôlé au maximum afin que l’issue de celle-ci soit un sprint. Benoit Jarrier, Florian Vachon et Alan Riou ont tenu la barre en tête de peloton Donavan Grondin a tiré un bon bout droit jusqu’au dernier virage, et ensuite, il me restait Bram Welten et Dan McLay pour me lancer le sprint. Je n’avais plus qu’à terminer le travail ».  « Je suis content de gagner cette épreuve pour l’équipe Arkéa-Samsic, mais également pour Florian Vachon qui disputait aujourd’hui la dernière course de sa carrière professionnelle. Je lui avais dit en rigolant hier au soir, « comme demain, c’est ta dernière compétition, tu vas garder tes dossards ! » Il m’avait dit alors « seulement, si tu gagnes ! » Je lui avais alors répondu, « je vais essayer de gagner pour toi ». J’ai également donné à Florian ma coupe et le bouquet. C’est bien de finir comme cela. Ça nous relance tous. Je suis heureux de lui offrir une fin de carrière avec ce succès ». « Après la Bruxelles Classic cela a été compliqué. J’ai eu des douleurs de partout, notamment aux cervicales. Une fois que les douleurs ont disparu, j’ai effectué une grosse semaine d’entraînement. La reprise en Italie m’a fait du bien : le Giro della Toscana et la Coppa Sabatini. La moyenne a été élevée sur ces deux épreuves. Le deuxième jour, c’était une arrivée de puncheur. Elle m’a permis de me remettre dedans, car je suis resté un moment sans courir entre Bruxelles et ces deux épreuves, maintenant je vais enchaîner avec Paris-Camembert et Paris-Chauny ».
Lire la suite

Victoire de John Degenkolb au sprint au Skoda Tour du Luxembourg

Avec lunettes Ekoï Premium 70

John Degenkolb a décroché au sprint sa première victoire de 2020 au Skoda Tour du Luxembourg. L’arrivée de cette troisième étape était jugée à Schifflange, où l’Allemand de 31 ans s’est montré plus rapide que Eduard Grosu et Pieter Vanspeybrouck. Il s’agit de sa première victoire sous les couleurs de Lotto Soudal. John Degenkolb « Il fallait redresser la barre, après deux étapes difficiles pour nous ici au Luxembourg. En particulier suite au départ de Tomasz Marczyński et Harm Vanhoucke ce matin, en raison des mesures d’isolement. C’était clairement un revers pour Lotto Soudal car nous n’étions plus que quatre au départ de la troisième étape. » « Mes coéquipiers m’ont bien protégé et abrité du vent. Nous travaillons très bien tous ensemble. Dans les derniers kilomètres, Tosh Van der Sande a fait un incroyable boulot de lead-out. Je suis super content de cette victoire. Ça fait tellement plaisir de pouvoir finir le travail pour l’équipe et le fait que ce soit ma première victoire pour Lotto Soudal rend ce succès encore plus spécial. » « Cela fait maintenant 19 jours que je suis tombé dans l’étape d’ouverture du Tour. Cette victoire montre bien que ma condition était vraiment bonne au départ de la Grande Boucle. Mon genou va de mieux en mieux, je ne ressens plus aucune douleur actuellement. » « Les prochains jours offriront encore quelques belles opportunités pour l’équipe, mais plus pour moi. Je roulerai donc au service de Tim, Tosh et Phil. Tim se sent mieux et peut viser le classement général. » « Je fais également partie de la sélection pour les championnats du monde la semaine prochaine. C’est peut-être une surprise pour certains, mais le succès d’aujourd’hui prouve que je suis en forme. Le parcours d’Imola ne me convient pas vraiment, mon rôle sera donc d’aider l’équipe. »
Lire la suite

Lotte Kopecky remporte une étape au Giro Rosa

Avec lunettes Ekoï Premium 70

Lotte Kopecky a décroché une formidable victoire d’étape au Giro Rosa. Dans les rues de Maddaloni, la coureuse belge s’est montrée la plus rapide du groupe de tête, devançant Lizzie Deignan et Katarzyna Niewiadoma. A 24 ans, Kopecky s’impose pour la première fois au plus haut niveau, le Women’s WorldTour. Lotte Kopecky « La troisième fois était finalement la bonne! Je commençais à devenir un peu impatiente après mes deux podiums sur les étapes précédentes. C’est fantastique de pouvoir enfin remporter une grande victoire. Après être montée deux fois sur le podium, je savais que ma condition était plus que satisfaisante, mais c’est toujours frustrant de ne pas pouvoir finir le travail. » « Le circuit comprenait une côte assez difficile aujourd’hui. J’ai été distancée du groupe de tête mais je suis finalement parvenue à revenir et j’ai senti que j’avais de bonnes chances de l’emporter. J’étais deuxième à la sortie du dernier virage et j’ai tout donné sur les pavés. Je ne réalise pas encore ce qui m’arrive, c’est magnifique. » « Je vise la victoire au championnat de Belgique, mais je ne vais pas me focaliser sur le résultat. Le championnat de Belgique est toujours une course spéciale. Tu as beau imaginer tous les scénarios possibles, le déroulement sera toujours différent. Je donnerai le meilleur de moi-même et qui sait, je repartirai peut-être avec le maillot tricolore. »
Lire la suite

TDF 2020 / Étape 14 : 3ème place au sprint pour Simone Consonni

avec casque Ekoï AR15

Pour sa 1ère participation à la Grande Boucle, le coureur italien, qui fêtait ce samedi ses 26 ans, est venu flirter avec la victoire d’étape en prenant une belle 3ème place.  Il fallait qu’il reprenne ses esprits, dégoulinant de sueur et le visage marqué par l’effort. Mais le sourire était là et pour cause : Simone Consonni a terminé 3e à l’issue d’un final haletant dans les rues de Lyon. L’Italien, qui dispute son premier grand Tour, a fait preuve d’une fine intelligence de course à l’issue d’une étape exigeante et d'un final explosif. Derrière le vainqueur du jour, Soren Kragh Andersen sorti dans les derniers kilomètres, Simone Consonni s'est offert une place d'honneur dans le sprint aux côtés des cadors. Depuis le début du Tour de France, sa mission était de tout donner pour épauler ses coéquipiers. Exemplaire aux côtés d’Elia Viviani et de Christophe Laporte dans les sprints, il s’est aussi montré précieux pour aider le leader de l’équipe, Guillaume Martin. Aujourd'hui, Simone a assurément franchi un nouveau cap en devant un des hommes forts de la formation nordiste. Simone Consonni "Je découvre cette année le Tour de France et aujourd'hui l'équipe a fait un travail prodigieux en fin d’étape pour me permettre de rester devant et de jouer le sprint. Mes coéquipiers m’ont protégé jusqu’au bout. Je sens que je m’améliore jour après jour sur ce Tour de France. Ça ne peut qu’être réjouissant pour la suite !"
Lire la suite

TDF 2020 / Étape 12 : 5ème place pour Jesus Herrada

avec casque Ekoï Corsa Evo

L’Espagnol a fait partie du groupe de poursuivants qui a animé la fin d’étape. Il termine à la 5e place, son 2e "top 5" depuis le début du Tour. De son côté, Guillaume Martin, épaulé toute la journée par ses coéquipiers, conserve sa 3e place au général à l'issu de la 12ème étape. Dans les 30 derniers kilomètres de la plus longue étape du Tour (218 km), entre Chauvigny et Sarran, ils sont passés à l’attaque. Une dizaine de coureurs chevronnés, dont Jesus Herrada, le vice-champion d’Espagne, a tenté de revenir sur le grand vainqueur du jour, Marc Hirschi. Le coureur espagnol de la formation Cofidis n’a pas démérité, lui qui a franchi la ligne au 5e rang. Jésus a ainsi confirmé sa bonne forme du moment, moins d’une semaine après avoir empoché la 2e place au sommet du Mont Aigoual.
Lire la suite
NEXT

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir l'actualité de nos équipes et athlètes ainsi que les dernières nouveautés.

Le format de l'email est erroné. Merci de vérifier votre saisie.
Une erreur s'est produite.
Cet email est déjà inscrit.
Inscription effectuée.
Continuer vos achats sur EKOI Racing Continuer vos achats sur EKOI Finaliser mes achats